Labellisé PFT par le MESR depuis 2008
Centre privé agréé CIR 2017 - 2018 - 2019

Métrologie

mmt

Les machines à mesurer tridimensionnelle (MMT) sont des instruments utilisés en métrologie dimensionnelle. Elles permettent d'obtenir les coordonnées des points mesurés (palpés) sur une pièce mécanique; on parle parfois de métrologie par coordonnées (traduction de coordinate metrology).

Ces coordonnées permettent de vérifier la validité dimensionnelle de la pièce, de vérifier que les cotes sont respectées.

Une MMT est constituée :

  • d'une table (partie de la machine sur laquelle la pièce à mesurer est immobilisée, appelée parfois marbre mais qui n'est pas nécessairement géométriquement parfaite).
  • de trois liaisons glissières permettant de positionner la tête de mesure en tout point de l'espace; des règles graduées (optiques ou électriques) permettent de connaître la position de chacune des glissières;
  • d'une tête de mesure.

La tête de mesure est un organe dont les coordonnées de l'origine sont connues grâce aux règles de mesure des glissières. Elle permet d'être l'interface entre la machine et la pièce à l'aide soit d'un stylet (tige qui déclenche un contacteur dès qu'elle rentre en contact avec la pièce) pour l'extraction de points (méthode de palping); soit d'un capteur par contact, d'architecture extérieure proche de celle du palpeur mais qui permet la mesure en continu et le relevé de profil (méthode de scanning).

La plupart des têtes de mesure permettent plusieurs orientations du palpeur ou du capteur qu'elles portent pour favoriser l'accessibilité aux surfaces à mesurer. En général, l'orientation de la tête concerne deux axes.

(source : Wikipedia)